• Accueil
  • 2e réunion Afrique-Commission de l’Union Européenne à Kigali

2e réunion Afrique-Commission de l’Union Européenne à Kigali

2e réunion Afrique-Commission de l’Union Européenne à Kigali

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La 2e réunion ministérielle, Afrique-Commission de l’Union Européenne s’est ouverte mardi à Kigali. Prof Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et des togolais de l’extérieur prend part à cette rencontre. Les participants abordent plusieurs sujets tels que la sécurité, la gouvernance, la migration, les investissements dans le développement durable du continent ou encore la pandémie à Coronavirus.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre de renforcement de la coopération entre l’Union Africaine et l’UE. A la suite de la rencontre ministérielle est prévu un sommet des chefs d’Etat à Bruxelles en février 2022. Tout dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique.

Intervenant lors des travaux, le ministre togolais des affaires étrangères a indiqué que l’Afrique et l’Europe sont des voisins qui ont une diversité de préoccupations communes et la volonté affirmée et assumée d’intensifier le partenariat continent à continent.

« Nos deux régions ont fait le choix de faire la marche de la prospérité ensemble afin de répondre aux défis du présent et aux appels du futur », a-t-il déclaré saluant ainsi le cadre de coopération entre les deux continents.

Dans le même temps, le chef de la diplomatie togolaise a exprimé son inquiétude face à l’instabilité sécuritaire du continent africain.

Prof Dussey a déploré la montée en puissance de  la menace terroriste et le risque de déstabilisation, notamment dans la région du Sahel.

« Sur la question de la sécurité, de la paix et de la stabilité, nous appartenons à une communauté afro-européenne du risque et les menaces de déstabilisation auxquels fait face l’Afrique ont et auront certainement des implications pour l’Europe qui est l’un de nos voisins géographiques immédiats », a-t-il fait remarquer.

Partant, le ministre togolais a estimé que « L’Afrique doit prendre ses responsabilités et trouver des solutions africaines aux problèmes africains ». Dans cette même logique, il a invité les partenaires européens à être plus à l’écoute de ses solutions et à les accompagner.

En marge de la réunion ministérielle, le Chef de la diplomatie togolaise s’est entretenu avec ses homologues de la Guinée équatoriale, Oyono Esono Angue et celui de la Pologne, Marcin Przydacz.

Il était principalement question du renforcement des relations de coopération et d’échanges entre le Togo et ces deux pays.