Aller au contenu principal

Sommet CEDEAO - CEEAC : les experts donnent le ton aux préparatifs

Publié le : 11 juil 2018
cedeao-ceeac

Durant deux jours de travaux, les experts suivront des présentations et mèneront des discussions sur la situation sécuritaire dans les deux Communautés régionales. Ils évoqueront les initiatives bilatérales et régionales de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Il s’est ouvert mardi à Lomé, la réunion de concertation des experts de la CEDEAO et de la CEEAC. La rencontre se déroule en prélude au sommet conjoint des chefs d’Etat et de gouvernement de ces deux organisations prévu pour le 30 juillet prochain à Lomé. La rencontre a été ouverte par l’ambassadeur Limbiye Bariki Kadangha qui représentait le ministre togolais des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey.

cedeao-ceeacLa réunion des experts qui se tient sur deux jours dans la capitale togolaise regroupe deux experts par pays membres de la CEDEAO et pays membres de la CEEAC. Ces deux experts sont issus l’un, du ministère en charge des Affaires étrangères, et l’autre, du ministère en charge de la Défense ou de la Sécurité.

La CEDEAO et la CEEAC sont théâtres des activités illicites transfrontalières, notamment le terrorisme, le blanchiment d’argent, l’extrémisme violent ainsi que le trafic d’armes, d’êtres humains et de drogue. Des activités qui sont des menaces sécuritaires qui entravent la paix, la sécurité tout comme la stabilité, et annihilent les efforts de développement des Etats membres de la Cedeao et de la CEEAC.

Durant les deux jours de travaux, les experts suivront des présentations et mèneront des discussions sur la situation sécuritaire dans les deux Communautés régionales. Ils évoqueront les initiatives bilatérales et régionales de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

La présente rencontre des experts sera suivie le 28 juillet prochain, toujours à Lomé, par la réunion ministérielle qui devrait regrouper les ministres des Affaires étrangères et ceux en charge de la Défense ou de la Sécurité des pays membres des deux Communautés économiques régionales.

A l’occasion, les ministres devront examiner et adopter le projet de Déclaration ainsi que du projet de communiqué final conjoint devant sanctionner la fin des travaux du sommet conjoint des dirigeants de la CEDEAO et de la CEEAC.

Il est annoncé également la participation du représentant du bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), de celui des Nations unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), de l’Union africaine, de la Commission du bassin du Lac Tchad (CBLT), du G5 Sahel, de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), de la Commission économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de la Commission du golfe de Guinée.

La finalité du sommet conjoint qui est prévu pour se tenir à Lomé le 3o juillet prochain permettra aux dirigeants des deux organisations de définir et mettre en œuvre une approche commune sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

Top